[Légende urbaine #2] Nos ancêtres mouraient à 30 ans

Même pendant la préhistoire, c'était habituel de vivre au-delà de 70 ans.

“Pourquoi ça vous surprend ? Les hommes et les femmes se mariaient et avaient des enfants plus jeunes parce que l’espérance de vie était vraiment basse… il y a une époque où nos ancêtres auraient été chanceux de vivre 30 ans”

J’ai pris ce tweet au hasard mais j’ai l’impression que la majorité d’entre nous partageons cette croyance. On croit que nos ancêtres mourraient vers 30 ans.

C’est totalement faux.

Mais pourquoi on croit ça ?


Si ce n’est pas déjà fait, n’oublie pas de t’abonner pour recevoir les prochaines légendes urbaines :


Il s’agit en fait d’une incompréhension totale du concept mathématique de la moyenne.

La même qui fait qu’on croit que 25% des jeunes sont au chômage. Alors que non : le chômage des jeunes est de 25%. Ce sont deux phrases extrêmement différentes.

La même qui fait qu’on croit que la moitié des français gagnent plus de 2400€/mois. Alors que non : la moyenne des salaires est de 2400€. Encore une fois les deux phrases sont totalement différentes.

La même qui fait qu’on n’est pas choqué d’entendre que les hommes déclarent en moyenne 11 partenaires sexuelles et les femmes seulement 8. Alors que ce n’est mathématiquement pas possible.

Mais nous sommes très mauvais à comprendre les statistiques. J’ai moi-même été piégé par tout ce que viens de t’énumérer.

Quel rapport avec la durée de vie de nos ancêtres ?

Et bien, la phrase juste est : l’espérance de vie de nos ancêtres était de 30 ans. Pourquoi ce n’est pas du tout la même phrase que “nos ancêtres mourraient à 30 ans” ?

Parce que la moyenne est très sensible aux valeurs extrêmes. Si jamais 9 personnes gagnent 1000€/mois et 1 personne gagne 1 million/mois alors la moyenne de salaire de ces 10 personne est de 100 100€ !

La moyenne est un résumé. Souvent assez précis. Mais quand les valeurs sont extrêmes, elle devient un résumé très grossier. Dire que la moyenne des salaires de cette entreprise de 10 personne est de cent mille euros est très trompeur.

Tu ne vois toujours pas le rapport avec la durée de vie ? C’est parce qu’il faut faire un point lexical.

Le mot “espérance” en mathématique est un synonyme de “moyenne”. Quand on dit “espérance de vie”, on ne veut pas dire “espoir de vie” mais bien “moyenne de la durée de vie”.

Si tu as 3 personnes : 2 qui meurent juste après la naissance et 1 qui vit jusqu’à 90 ans, leur espérance de vie est de…30 ans.

Tu vois la différence ?

Dire que l’espérance de vie (donc la moyenne) d’un groupe est de 30 ans ne veut absolument pas dire que la plupart des membres du groupe meurent à 30 ans.

En 1990, l’espérance de vie au Niger était de 39 ans. Pourtant, il y avait quand même plein de gens qui mourraient après 70 ans.

D’ailleurs, l’espérance de vie au Niger est désormais de 60 ans. Grâce à la médecine. Mais ce n’est pas parce qu’on empêche des gens de mourir à 39 ans. C’est parce qu’on empêche des enfants de mourir.

L’espérance de taille à la préhistoire…

Voilà pourquoi il faut faire attention quand on utilise la moyenne. Voici une analogie tirée du livre Sex at Dawn :

L’espérance de vie des hommes préhistoriques était de 30 ans. Mais ce n’est pas tout : leur “espérance de taille” était de 90 cm.

Pourtant personne n’imagine des hommes des cavernes qui seraient des hobbits. L’espérance de taille des romains était aussi de 90 cm. Pourtant tu n’imagines pas Jules César faisant moins d’un mètre (même si c’est vrai qu’Astérix semble petit).

Nos ancêtres vivaient souvent plus de 70 ans

Si tu veux avoir une vraie idée de la durée de vie habituelle de nos ancêtres, il faut enlever la mortalité infantile. Il y avait tellement de morts infantiles que la moyenne est distordue.

Une fois qu’on enlève ce facteur, nous voyons que les humains préhistoriques qui survivaient à leur enfance vivaient généralement entre 66 et 91 ans, avec de meilleurs niveaux de santé et de mobilité que ceux qu’on observe dans la plupart des sociétés occidentales modernes

Sex at Dawn, p.202

L’espérance de vie en Grèce antique était de 27 ans. Pourtant, Platon disait que la durée de vie moyenne d’un adulte était de 81 ans. Le sophiste Gorgias qui a connu Socrate, est mort à 108 ans.

L’espérance de vie des sociétés décrites dans la Bible était également d’environ 30 ans. Et pourtant voici ce qu’on peut trouver :

Les jours de nos années s’élèvent à soixante-dix ans, Et, pour les plus robustes, à quatre-vingts ans.

Psaume 90:10

Là encore, on confirme cette fourchette de 70-90.

En 1900, l’espérance de vie en France était de 48 ans

Si tu as compris, tu sais que ça ne veut pas dire que la moitié des adultes mourraient avant 48 ans.

En réalité, 15% des enfants mourraient avant leur premier anniversaire. Ça tire toute la moyenne vers le bas.

Rappel pour lire correctement le graphique : 150 pour 1 000 ça fait 15 pour 100. C’est-à-dire littéralement 15%

Je n’ai pas trouvé les chiffres de mortalité après mais imaginons que 20% des enfants mourraient entre 1 et 5 ans. Peu importe que ça soit vrai, c’est pour que tu comprennes la mécanique de la moyenne. Dans ce cas, même si tous les autres vivent jusqu’à 75 ans, ça donne une moyenne maximale à 49,8 ans !

(15% x 0 + 20% x 5 + 65% x 75 = 49,8)

Maintenant tu sais…

Dire que l’espérance de vie des Grecs antiques était de 27 ans, n’est pas faux. Mais il faut comprendre ce qu’est une espérance. L’âge de décès moyen des adultes qui ont survécu à leur enfance était probablement davantage aux alentours des 70 ans (je n’ai pas le chiffre).

Quand la mortalité infantile (valeur extrême) est haute, l’espérance de vie à la naissance n’est pas un indicateur de l’âge moyen de décès d’un adulte

Bonus : combien de jambes a le français moyen ?

Je veux te guérir une fois pour toutes de ta confiance aveugle en la moyenne. En France, la moyenne du nombre de jambes par personne est de…

1,99992

Pas deux.

Pourquoi ? Parce que 4 personnes sur 100 000 ont subi une amputation de la jambe. Ça tire la moyenne vers le bas.

Evidemment ça ne veut pas dire que la moitié des gens ont 1,99 jambes.

Le livre où j’ai eu cette révélation

Sex at Dawn est un livre qui étudie la sexualité de nos ancêtres. Avec une question principale : nos ancêtres étaient-ils monogames ? (spoiler : non).

Mais pour en arriver là, il revient sur leur mode de vie en général et s’attaque au mythe de la mort à 30 ans.

Voir le livre

Le thread Twitter qui explore ce sujet en long et en large

Je t’en ai mis quelques extraits mais si tu veux vraiment approfondir le sujet, voici un travail formidable de recherche de de vulgarisation. Clique sur l’image et ça va t’emmener au fil entier.

Avant de me quitter…

Si on t’a partagé cet article, abonne-toi pour recevoir les suivants :

PS : si tu fais déjà partie des abonnés et que ce que tu cherches c’est un accès à l’offre de lancement qui expire après-demain, voici un accès : https://nicolasgalita.substack.com/lancement