Le masculin l'a-t-il toujours emporté sur le féminin ?

Non. Et même aujourd'hui tu ne dis pas "des bâtiments et des rues nouveaux"

“On devrait dire Jean et ses 40 soeurs sont beaux”

Voici comment Laélia Véron introduit sa démonstration. Et effectivement, y’a quelque chose qui ne marche pas. Comment est-ce possible ? Si le masculin l’emporte sur le féminin, pourquoi une partie de nous trouve cette phrase si dérangeante ?

L’orthographe française repose beaucoup sur un sens de l’esthétisme. Voilà pourquoi la phrase “un wazo s’anvol” nous pique immédiatement les yeux. Ce n’est ni une question d’efficacité (wazo est plus court que oiseau"), ni même de règle puisqu’aucune des lettres du mot “oiseau” ne se prononce comme elle devrait dans l’alphabet.

Le mot “oiseaux” est le plus long mot dont les lettres ne se prononcent pas comme dans l’alphabet.

Peut-être que “Jean et ses 40 soeurs sont beaux” nous choque parce que cette manière de l’écrire n’est pas si vieille que ça… Et que l’ancienne résiste.

Avant il existait l’accord de proximité

L’accord de proximité consiste à accorder l’adjectif avec le nom le plus proche. Donc “des bâtiments et des rues nouvelles” ou “des rues et des bâtiments nouveaux”.

Cette manière d’accorder était même “tolérée au brevet pour les concours de la fonction publique jusqu’en 1976”.

Pour l’instant ça ne te choque pas trop car les exemples respectent les deux règles à la fois (proximité et masculin prioritaire). Mais voici des exemples où ce n’est pas le cas :

“Nos yeux et nos oreilles furent prises d’assaut”

“Les papas et les mamans de cette classe sont chrétiennes”

“Julien, Jean, Nicolas et Mélanie sont de bonnes élèves”


Tout de suite ça nous pique davantage, hein ?


Morale de l’histoire

On traite souvent l’orthographe comme si c’était quelque chose de divin…d’intangible…de permanent. On le voit quand on propose aux personnes nées avant 2010 d’écrire désormais “ognon” et non plus “oignon”.

Pourtant, l’orthographe, comme tout, est le résultat d’une décision d’êtres humains. Il en va d’ailleurs de même pour la loi (on en reparlera). L’orthographe peut donc se débattre. Parce que rien n’est jamais neutre. Rien n’est jamais purement objectif.

Si tu veux savoir où j’ai volé ça…

Jette un coup d’oeil à ce tweet :


Ça t’a plu ? Laisse ton email ci-dessous pour recevoir la prochaine :

Loading more posts…